:::::Marie Kiss La Joue BIOGRAPHIE :::::

Marie Kiss La Joue, c'est l'histoire d'une femme, Anne-Marie Kemper, originaire de Bretagne (près de Trégor), qui petit à petit "fait son nid" dans le milieu de la chanson francophone indépendante.

Anne-Marie Kemper alias Marie Kiss La Joue
Une jeune artiste talentueuse

Parmi les étoiles montantes de la nouvelle chanson (Cali, Merlet, Alexis HK, Raphaël, ...), Marie Kiss La Joue tient une place importante. Derrière ce nom étrange se cache une femme, Anne-Marie Quemper, originaire de Bretagne (près de Trégor), qui petit à petit "fait son nid" dans le milieu de la chanson francophone indépendante.

Depuis plusieurs années, et avec la sortie d'un album remarqué par les médias et le public, Henri, Valentin et les autres, elle impose une musique colorée aux accents de jazz manouche et aux textes drôles et intelligents. Une artiste talentueuse à suivre de près.

Les Scies sauteuses

Issue d'une famille de garçons, cette fille au caractère bien trempé a commencé sa carrière musicale au sein des Scies sauteuses, un groupe exclusivement féminin. Dans la région rennaise où elle réside, les jeunes talents sont foisons. La ville est le berceau des Daho, Obispo, Niagara ou autres Marquis de Sade pour ne citer qu'eux.

Malheureusement, pour Anne-Marie et ses copines, l'expérience tourne court, mais la jeune fille a mis un pied à l'étrier de la chanson. D'autant que la demoiselle est douée d'un sacré don d'écriture. Dans les cafés de la Place des Lices où elle traîne sa frimousse, elle observe, plantée là, le monde qui va et qui vient. Le résultat: de petits trésors d'humour et de tendresse qui n'attendent plus que leur mise en musique.

Henri, Valentin et les autres

Dès 1999, la carrière solo de Marie Kiss La Joue démarre fort et l'on découvre dans les radios ou sur Internet quelques extraits auto-produits ("Mon cher i" notamment, ou le sublime "Y'a du monde au balcon").

Quelques longs mois après, en juin 2002, Henri, Valentin et les autres (tiens, ça sonne comme du Claude Sautet, tranches de vie incluses...) est le premier véritable album de la jeune rennaise.

Elle avoue adorer la légèreté et ses textes le prouvent. Accompagnée par un violon ou une guitare que l'on dit volontiers "tziganes" (à la Django Reinhardt), l'artiste s'impose peu à peu comme une des révélations de ce millénaire naissant.

Mon cher i

Son disque reprend pour notre plus grand bonheur le titre "Mon cher i", mais on y découvre aussi d'autres morceaux de grande qualité, tels "Sarah conte" ou "Valentin".

Toujours sur scène avec ses quatre musiciens, Marie exporte sa musique aux quatre coins de l'Hexagone (Festival de Marne, Montpellier, Les automnales, ...) et suscite l'enthousiasme du public et des médias internationaux (Canada, Suisse, Belgique, Allemagne, ...).

La mise en ligne de son site Internet, à son image, drôle et coloré, répond à la demande des amateurs qui souhaitent (re)découvrir cette jeune artiste et faire connaître sa musique.

Son album, quant à lui, est mixé par Jacques Ehrhart, qui réalisa il y a peu le fabuleux Chambre avec vue d'Henri Salvador (écrit par Kerenn Ann et Benjamin Biolay). Des jeunes auteurs "salvadoriens" à Marie Kiss La Joue, il n'y a qu'un pas que nos oreilles n'hésiteront pas à franchir...

Avec son monde atypique et populaire, Marie Kiss La Joue gravit une à une les marches du vedettariat. Assurément, elle est en passe de devenir une des valeurs sûres de la chanson francophone contemporaine.

© Petit dictionnaire intime....SeB mars 2003